Nous sommes des combattants pour le triomphe du droit

Par: Aprilus

Aprilus met la table

Ce texte, signé par mon pote Philippe Dujardin, ne sera pas peut-être pas capté à sa juste valeur par tous – mais il le sera assurément par nos frères et sœurs algériens. Le titre déjà, et la finale. Si vous êtes tentés de crier à l’appropriation culturelle, c’est que vous appartenez à cette gauche régresssive qui se fantasme des arabes de folklore. Vous pouvez donc retourner dans le safe space le plus proche. Autrement, pour ce qui est de l’illustration, je me suis inspiré d’une œuvre d’Aassid (un caricaturiste Marocain) représentant cette «marée wahhabite qui balaie le monde arabe». Dujardin et moi, on s’est amusé à tricoter autour. Pour ma part, l’athée que je suis aimerait dédier cet ensemble à mon frère Hakim, un musulman des champs. Car n’en déplaise aux orientalistes, le rebeu n’est pas endémique de quelques arrondissements Montréalais.

Nous sommes des combattants pour le triomphe du droit – Par Philippe Dujardin

Après des années de vexations, d’humiliations, de privations, plusieurs pays voient leur population se soulever contre l’injustice.

Les manifestations des Gilets Jaunes en France ou les manifestations monstres en Algérie, deux révoltes populaires allumées par une étincelle (prix du carburant ou 5e mandat), deviennent des mouvements de masse appelant à une plus grande écoute du peuple par les élites politiques.

En Algérie, le ras le bol face au pouvoir corrompu d’un parti leur ayant confisqué leur indépendance en 1962, soutenu par les militaires, prend une ampleur inégalée. Mais il y a aussi un désir profond de démocratie appelant à une sécularisation de la religion, un désir de ne plus se faire dicter sa conduite par l’occident, mais encore moins par l’orient. Le droit de vivre librement selon sa conscience, sans se faire imposer une façon de se conduire au sein de la collectivité.

Une culture amazigh forte sort de son sommeil. C’est le printemps berbère, souvenir que l’histoire d’Algérie est plurielle, bâtie autant sur les marabouts,que Dame Afrique, les tombes de leurs reines passées, et l’animisme partie intégrante de leurs traditions ancestrales. Un vent de fraicheur qui pourrait se transformer en un ouragan d’émancipation, de liberté, et d’avancée démocratique dans les régions avoisinantes, voire le reste du monde. Un ouragan qui pourrait bien balayer les relents fascisants islamistes qui sans cesse tirent vers le bas les élans progressistes de ces peuples, tout en permettant aux militaires de se prétendre défenseur de la nation et de la démocratie.

Que ce soit les voix des anciens évoquant les ravages de la décennie noire ou une jeunesse hurlant son désir de s’émanciper, la laïcité comme outil démocratique permettant de bâtir une société libre est en train de faire son chemin dans ce pays. Pourrons-nous revoir les grandes heures de la sécularisation et la démocratisation de cette société comme avant les années 80 ? Nous leur souhaitons de tout cœur, pour eux, mais plus égoïstement pour nous aussi, car c’est peut-être de ce pays que réside tous nos espoirs de voir naître un monde meilleur. L’Afrique du Nord a été le berceau de la pensée chrétienne issue des philosophes grecs, des premiers grands martyrs, elle pourrait redevenir ce phare nous guidant vers des sociétés plus justes, plus libres et pacifiques.

Amis d’Algérie, nous sommes derrière vous avec tout l’espoir des républicains et hommes de paix.

Soyez-en témoin ! Soyez-en témoin ! Soyez-en témoin !



SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK